lunes, 11 de noviembre de 2013

Ataraxie


"Et là tu commences à comprendre qu'il n'y a plus rien:
pas d'abri, pas de retour.
Tu attends juste le coup suivant de la vie,
et si celui-ci est fatal alors tu n'as qu'à penser
"au moins, je vous rejoins enfin..."
À vrai dire, il n'y a que ça, n'est-ce pas?
Peu importe les questions que tu te poses
car il n'y aura jamais de réponse.
Tu te rends compte que rien n'importe,
que tu te fous de tout et de tous,
tu te rends compte que tu commences à en avoir marre.

Tu vois des nuages sombres qui tourmentent ton existence,
t'es tout seul et condamné du début jusqu'à la fin.
Tu vois la lumière qui s'éteint et le ciel pleure,
mais est-ce pour toi? Non, je ne crois pas...

Peut-être que je réussirais à tout savoir
le jour où je ne serai plus là..."

Arinya
 
 



 

No hay comentarios:

Publicar un comentario