domingo, 9 de agosto de 2015

Paris. Bad trip


"Il pleut... Enfin je pense,
Je vois des goutes qui tombent, l'eau qui coule avec violence entre mes mains,
Mais peut-être qu'il ne pleut pas en réalité...
Je vois un ciel gris sur moi, dense, lourd, qui cherche à m'écraser on dirait.
Mais je reste debout pied nus et je les sens froids sur les pavés mouillés.
Je me demande si ce n'est qu'un rêve, si tout est dans mes pensées....
J'entends le tonnerre fouetter le silence sans cesse,
Sans aucune pitié, il envahit doucement ma tête,
Mais peut-être que rien ne trouble ce calme serein, 
Est-ce que mes sens me mentent... ? Et si ma vision me trompait...
Je sens l'odeur du béton humide des rues fiévreuses
Mes yeux aperçoivent le brouillard et sa marche vicieuse...

C'est une sorte de "va-et-vient", oui ça marche, 
un "va-et-vient" de visions paranoïaques qui s'approchent de moi,
Comme une spirale infinie qui s'étire et se détend
Et ça ira, ça marche, ça tourne de plus en plus vivement,
Mon cœur s'emballe, ses battements sont comme des coups brûlants
(Tac-tac)
Des aiguilles qui déchirent ma peau toutes en même temps
Ça tourne, cette pluie, le béton, mes visions, mon corps,
(Tac-tac)
Je sens la couleur, je vois l'odeur, ai-je perdu la raison
(TAC-TAC) Cette extase me hante, elle tient en éveil mon cerveau,
Et je manque de souffle, cette oppression m'étouffe 
Mais est-ce vrai ou juste rune hallucination!? (TAC-TAC)
Mes mains, mes pieds, les goutes, les pavés (TAC-TAC, TAC-TAC)
Je sens encore cette humidité harcelante,
Où es-tu, pourquoi te caches tu!?
Il arrive, le moment flagrant, la sensation la plus puissante.
Je suis hors de moi, je déraille!
Jusqu'à ce que...
(TAC-TAC, TAC-TAC)
D'un coup... 

Tout devient calme."

S. H. 






No hay comentarios:

Publicar un comentario