jueves, 21 de marzo de 2013

Rêverie vol. II

 
 
C'est moi, l'inconnue à l'abri de l'humanité,
serais je muse de brisé regard, lâche,
comme la nuit que se cache chaque matin...
 
...
 
Misanthrope, suicidaire et meurtrière des espoirs,
en courant pour fuir des voix méprisables,
et rêvant de reposer en paix dans le Néant,
je m'etends sur le lit des choix haïssables.
Sentant des
réminiscences comme des couteaux par milliards
je m'abandonne enfin à la souffrance déplorable.
...
 
L'âme habillée de noir,
et dans le scénario tragique de l'être regrettable...
une nouvelle fois... je meurs de froid
 
...

Arinya
 
 
 

No hay comentarios:

Publicar un comentario