sábado, 23 de marzo de 2013

L'apparition



Écoute, c’est l’histoire un jour quelconque d’une personne quiconque n’importe quand.
(Pour l’instant) Je m'assoie, je regarde par la fenêtre
et je vois le soleil disparaître peu à peu, sans cesse.
 
La couleur du ciel change et de bleu clair ça tourne orange,
mais aujourd’hui c’est rouge comme le sang qu’arrose les champs
de l’impuissance quand la frustration et l’échec
se réjouissent déchirant mon ventre.

Le vent brise les feuilles qui tremblent hautes dans les arbres
et hurle inconsolable et en silence.
Je sens l’extérieur comme une vérité fatal et inévitable
qui révèle des secrets depuis longtemps à l’ombre occultés.

Quelque chose s’approche,
invisible, perfide et sombre,
que personne ne dois jamais connaître.
 
Des frissons s’étendent sur ma peau quand je pense à l’admettre,
que m’agace et terrorise ignorer l’origine de cet être.
Le délire tourne autour de la sagesse,
et l’évidence me rappelle que sans pitié
le savoir me fera perdre la tête.
 
C’est comme une maladie qui est de plus en plus proche.
Je vois son reflet exsangue et macabre au fond du couloir.
Comme une apparition abattue et funèbre en souriant,
qui se tiens les mains comme des griffes,
et montre des aiguilles en guise de dents.

C'est quoi ce monstre qui m'appelle sans dire un mot...
pourquoi il m'attache et me serre dans le coin le plus profond de mon cerveau...
 
Il s'approche menaçant et s'arrête moqueur devant moi.
L'horreur m'empêche de bouger quand l'espace devient noir,
et soudain le masque que couvre son pourri visage
disparaît lentement comme la sel fait fondre le verglas.
 
La certitude me rend folle, je hurle jusqu'à déchirer ma gorge.



Ce que je vois, étant toute en saignantes larmes
c’est mon propre monstre,
les sombres funestes de l'abîme et la corruption tragique de mon âme
 
Arinya
 
 



 

No hay comentarios:

Publicar un comentario